Archives pour la catégorie Festival d’Avignon OFF

Newsletter avignonnaise #4

DSC_0504
Et voilà, le Festival d’Avignon c’est fini !

Les rues de la vieille ville se vident et les affiches usées qui peuplaient les murs (et les poteaux, fenêtres, gouttières à la propreté douteuse, tracteurs -vivants- et toute surface possible et imaginable) ne sont plus que cendres.
Malgré les avis de grève et une fréquentation du festival apparemment inférieure aux années précédentes, on ne peut pas dire que l’ambiance ait été triste, non: bon nombre de spectateurs ont su profiter du festival jusqu’au dernier instant: leur enthousiasme et leur curiosité pour le travail des artistes fit chaud au cœur, nous encourageant à assurer jusqu’au bout !
photo3

La dernière semaine, Les Colocataires ont eu la chance d’être interviewés par Osmose Radio, RFM et Enorme TV.
Photomédias

Le public était au rendez-vous: la troupe a joué à guichet fermé toute la deuxième semaine et plusieurs soirs de la dernière semaine, de quoi terminer l’aventure en beauté et de goûter aux fruits du tractage intensif, mais surtout du bouche à oreille, s’effectuant majoritairement dans les files d’attentes des 1400 spectacles journaliers.
La grande salle du Cinévox a accueilli quelques 3300 spectateurs pour notre spectacle !
Photo6

Concernant la vie dans la vraie colocation, c’est Yoann, en parfait gentleman, qui a payé son champagne. Nous avons trinqué à toute l’énergie déployée durant ces 20 jours au service d’un si beau spectacle, ainsi qu’à la naissance de Manon, la nièce de Delphine, qui a eu lieu pendant que cette dernière était sur scène avec Les Colocataires.
Alors bonjour petite Manon, plein de bonheur à toi et tes parents !

Rendez-vous le dimanche 14 septembre à la Comédie de Paris !
Ainsi que dans d’autres lieux, nombreux espérons-le, grâce au travail montré ce mois-ci aux programmateurs.

img6

Bel été à vous et à très vite,

Les Colocataires

Newsletter avignonnaise #3

Jérémy a mis la main sur le journal de Coralie ! Un extrait en exclu…

Cher journal,

Nous avons passé une semaine passionnante avec Les Colocataires. Nous avons eu la chance de faire complet tous les soirs dans la grande salle du Cinévox et ça fait drôlement plaisir.
img 1 newsl3f

Mardi nous avons improvisé en direct sur France 4 pour la Nuit du OFF. Quel stress, je ne faisais pas ma fière ! Airnadette, Blond, Blond & Blond et les Echos liés étaient de la partie. En coulisses c’était testostèrone et Cie… on en a vu des pectoraux ! Yoann ne savait plus où regarder et Jeremy s’est fait tout petit. L’impro défi était super flippante, nous avions 2 minutes et demie pour placer 10 mots avec 10 contraintes de jeu différentes, nous avons chanté, dansé, rimé, fait des accents…c’était sportif. Mon humiliation suprême a quand même été de faire un moonwalk pourri devant Gunther Love des Airnadette qui fait ça comme un dieu. 3 jours après je rougis encore dès que j’y pense ! Mais bon, en définitive, nous avons réussi le défi, sympathisé avec la sublime et super sympathique présentatrice Amanda Scott et reçu des félicitations de nos camarades de scène d’un soir. Ouf !
img3newsl3
Nous avons continué la semaine médiatique avec des interviews pour Télé Sud et Radio Fance Bleue et la sortie du nouvel épisode du « Pac à l’eau » de mon amie chérie Marine Baousson, dans lequel nous jouons. Enfin quand j’écris « jouer » ce n’est tout à fait juste. Ce qui y est décrit est assez proche de la réalité. C’est dire comme je souffre 🙂
img6nesl3

A la maison, ça se passe super bien. On ne voit jamais Jérémy qui remplit sa salle au Capitole avec son One et qui est très occupé. Je pense lui offrir pour son Noël une greffe d’oreillette Bluetooth intégrée à son tympa gauche. Apple bien entendu. Pour ça il faudra qu’on remplisse La Comédie de Paris à la rentrée, car il paraît que ça ne s’est encore jamais fait et je pense que ça va me coûter cher ! Mais qu’est-ce que je ne ferais pas pour mon prince charmant…
Le costume de Delphine, notre poulette à nous, se déplume de plus en plus sur le chemin du Paradise République, on peut la suivre à la trace de l’appartement jusqu’au théâtre. C’est d’ailleurs ce que j’ai fait jeudi pour aller voir son spectacle « Tête d’Oeuf » que j’ai adoré. C’est fou, coloré et intelligent, tout ce que j’aime dans les spectacles jeune public. En plus les copains de « Tête d’Oeuf » sont supers sympas, bien qu’il m’arrive d’avoir envie de leur tirer un coup de carabine dans les plumes quand ils viennent faire leur parade autour de nous. En effet après 15 jours de festival, on devient fous à entendre toujours la même chose. En voyant tous ces acteurs tracter, chanter, parader dans des costumes plus improbables les uns que les autres, et ce dans un état de fatigue proche du burn out, je me dis que les artistes sont quand même des gens courageux, travailleurs et un peu… malades! J’ai envie d’inviter tous ceux qui jugent les intermittents comme des paresseux et des profiteurs à passer ces 3 semaines de festival avec nous…!
Mon Yoyo pète le feu ! C’est normal avec le super régime alimentaire qu’on a ici (Cf. photo). On dort dans la même chambre (enfin vu la taille, je parlerai plutôt d’une cellule..) et c’est la teuf tous les soirs. Je ne peux pas décrire dans tes pages, cher journal, les raisons de nos fous rires et de nos nuits si courtes… mais je peux te dire qu’on ne s’ennuie pas. Rien qu’à regarder la collection de photos qu’on a postée sur Facebook où on est affreux les uns ou les autres, on se paye des barres de rire. Delphine et moi on fait un concours de la photo la moins flatteuse et pour l’instant on est à 3-1 pour moi.
img4newsl4

Mon cher journal, je te quitte à regret mais il faut que je rejoigne Yoann pour notre activité favorite: afficher. Des E..;!!PpPPù¨% » »! enlèvent régulièrement nos affiches et c’est un gros boulot d’être visible partout dans la ville. A ce propos, je dois dire que Yoann m’a énormément surprise, tel Indiana Jones il est prêt à tout pour accrocher sa ficelle et je l’ai vu dans des situations périlleuses ! Il est mon nouveau héros et je suis hyper fière quand après tous ses efforts j’ai l’honneur de boire avec lui un verre de Pac à l’eau.
img5newsl5ff

Poutoux poutoux ! A très vite.

Coco

Newsletter avignonnaise #2

Cette première semaine du festival OFF s’achève sous un beau soleil et sous la croix blanche du mouvement pour le régime intermittent. La mobilisation des Colocataires se fait quant à elle sur scène. Scène qui fut travaillée comme jamais pour arriver à ce fameux weekend où Les Colocataires annonçaient complet deux soirs de suite !
10478205_737446206311736_2083678591445008573_n
Avec les amateurs de théâtre qui peuplent Avignon ce mois-ci, nombre de spectateurs viennent trouver ici leur dose de bonheur.

Pour une fois, les Colocataires sont, de fait, en colocation: leur douche fait 1 m² de circonférence, le rideau leur colle à la peau et Yoann les attend à la sortie pour la beauté de Lara. Heureusement que la scène du Cinévox leur offre la liberté méritée.
Une journée type chez Les Colocataires se déroule comme suit: Au petit matin, Yoann force donc les autres à louer la splendeur de Lara. Après avoir rempli ce devoir citoyen, Delphine enfile son costume de Zaza la poule bleue, et part jouer «Tête d’Œuf» au Paradise République, laissant Coralie en pâture. Une équipe part alors tracter et afficher. Tout ce petit monde se retrouve à midi pour se ravitailler. Après un temps de repos, c’est reparti pour un tractage intensif sur les pavés avignonnais, et ce jusqu’au spectacle.
De son côté et plein d’énergie, Jérémy joue son one man show «L’Homme moderne» au Capitole à 17h, après quoi il rejoint ses Colocataires pour se préparer à ravir la salle du Cinévox une nouvelle fois.

Entre soirée match/pizza post-spectacle et repos des guerriers de l'impro !

Entre soirée match/pizza post-spectacle et repos des guerriers de l’impro !

En prime, deux superbes articles sortis cette semaine dans la Théâtrothèque et dans La Provence (ci-dessous).
10501929_10152578371941952_152456247771602228_n

Demain soir, mardi 15 juillet, retrouvez nos talentueux Colocataires sur vos écrans: ils seront en direct dans « Les Nuits du OFF » sur France 4, dans un happening improvisé sous les projecteurs, à 22h05.

Newsletter avignonnaise #1

La sixième saison a démarré avec panache lors de la 400ème des Colocataires à la Comédie de Paris, dans une nouvelle formule à 4 sur scène. Cette nouvelle mouture continue avec un retour de la troupe au Festival OFF d’Avignon.

Depuis leur arrivée en milieu de semaine dernière,  les 4 compères n’ont pas arrêté, sous le soleil ou sous la pluie, mais aussi sous un bel arc en ciel. Malgré le mauvais temps des premiers jours, ce mois s’annonce haut en couleurs !

arcenciel

Mercredi, l’étape de l’affichage s’impose: être visible partout, trouver des places stratégiques, « aller plus haut » comme dirait Tina. Le soir, le Cinévox invite les artistes de ses différents spectacles à un pot de bienvenue, permettant aux Colocataires de se détendre et d’échanger avec ses « colocataires » de scène.

Le lendemain, c’est le réglage régie : il est indispensable au bon déroulement des représentations, une bonne lumière et un son juste étant primordiaux; surtout que cette année les Colocataires ont des micros sans fil !

photonews1

Si ces deux premiers jours sont plutôt riches, les choses sérieuses (ou presque) commencent vendredi, avec l’arrivée du spectateur tant attendu: il faut le convaincre de venir voir le spectacle, en particulier l’avant-première qui a lieu le soir même. Outre les affiches, il n’existe pour cela qu’une solution: le tractage. C’est ainsi que notre troupe sillonne les rues d’Avignon sans relâche, dans la joie et la bonne humeur, à la rencontre des férus de théâtre. Et voilà, on y est presque: l’avant-première. Puis, la magnifique première avec un superbe public au rendez-vous. Et voilà que la belle « routine » avignonnaise s’installe: affichage et tractage la journée, et rendez-vous avec les spectateurs le soir, dans la grande et confortable salle du Cinévox, atteignant 170 places.

PS: Merci à notre gentille amie Marine Baousson (on l’aime bien) pour nous avoir fait participer au tournage de Pac à l’Eau, sa chronique avignonnaise… On ne vous en dit pas plus ! En attendant, voici l’épisode 1.

PS bis: Non merci à la pluie, qui si elle apporte de superbes arcs-en-ciel, reste notre grande ennemie et semble avoir décidé de prolonger son séjour ici, détrônant sans vergogne nos chères affiches. Avec les éclats de foudre et de tonnerre qui l’accompagnent, elle gagne la palme de la pire des colocataires !

IMGA0859

A très bientôt pour la suite de nos aventures festivalières !

#5 La fin du festival d’avignon

À la veille de la clôture du festival d’Avignon, les Colocataires font un très beau bilan de leur aventure Avignonnaise.
Après un beau remplissage de la salle du Cinevox, deux standings ovations et un très bel article dans le journal La Provence, les Colocataires ne pouvaient pas espérer meilleur accueil !

Ces derniers jours sont donc rythmés par la pose des dernières affiches et la distribution des derniers flyers. Si les touristes se font plus rares dans les rues de la ville (dû –entre autre- à la fin du festival IN) la salle des Colocataires, elle, ne désemplit pas !
Quelques locaux reviennent même très fréquemment assistés au spectacle ! Certains d’entre eux leur écrivent même des petits mots d’amour (ce qui ravit Yoann !).

La fin de ce festival est aussi marquée par la visite de personnes chères aux Colocataires, comme Frank et Flo mais aussi Killian et toute sa famille, pour laquelle ils avaient joué à Saint Chamond en avril dernier. Les retrouver dans la salle fut un vrai moment chargé d’émotion.

Si ces derniers jours sont synonymes de dernières représentations, ils essayent quand même de profiter des principales douceurs d’Avignon : ses terrasses et ses piscines !!
Ils repartent donc la tete pleine de souvenirs et d’émotions.

Les Colocataires vous souhaitent de très belles vacances !
A tres vite, à la Comédie Contrescarpe !

#4 Les bonheurs des Colocataires en Avignon

Le festival d’Avignon bat son plein et les Colocataires sont très heureux.

Depuis plus d’une semaine, leur magnifique salle de 170 places est complète chaque soir. Avec un public très enthousiaste et des professionnels emballés, les Colocataires sont plus qu’heureux.

En sus de ces soirées endiablées, les Colocataires prennent quand même le temps de s’amuser et de profiter de leur entourage et de la colocation.
Aussi, entre l’anniversaire improvisé de Léa (leur chargée de communication), dans la petite cour de leur immeuble, et une très belle soirée dans un gîte rural loué par des spectateurs assidus de Paris, ils profitent pleinement de l’ambiance Avignonnaise.

Entre deux sessions quotidiennes de tractage, ils en profitent aussi pour aller voir leurs amis comédiens dans d’autres spectacles et découvrir de nouveaux univers. Aussi c’est avec enthousiasme qu’ils vont voir les pièces « L’emmerdeuse » et « Mémé Casse-bonbons», deux spectacles riches en rire et en émotions.

A seulement 6 jours de la fin du festival, les Colocataires soutiennent leurs efforts pour conserver cette jolie file d’attente tous les soirs devant leur salle.
Entre tractages et affichage ils ne lâchent rien pour terminer ce festival en beauté !

#3 La vie des Colocataires en Avignon

Il y a quelques jours, les Colocataires ont participé à la Parade, qui officialise l’ouverture du festival. La procession des 1258 spectacles est impressionnante et chacun met tout en œuvre pour faire connaître son projet.

Entre percussions, échassiers et chorégraphies, toutes les troupes ont misé sur des parades plus recherchées les unes que les autres pour attirer l’attention des badaux, venus en (très grand) nombre. Les Colocataires ont,eux, misé sur l’efficacité : une bâche à leur effigie et la danse endiablée de Delphine ont suffit à conquérir le public !

Dès le lendemain, ils sont sollicités par leur amie humoriste, Marine Baousson, pour tourner dans sa web série « les Chroniques In du festival Off ».

Belle occasion, pour les Colocataires, de parodier leur vie en communauté dans l’appartement ! Entre l’amour impossible de Yoann pour Jeremy, et l’organisation infaillible de Delphine, ce tournage fut riche en fous rires !

-Vous pouvez retrouver l’épisode sur la chaîne You Tube de Marine Baousson.-

Depuis le début, les Colocataires diversifient leurs moyens de communiquer pour provoquer un joli bouche-à-oreille.

Aussi après une présentation de leur spectacle en scène ouverte au Théâtre à l’Arrache, ils multiplient les interviews radios. Aussi après France Bleu Vaucluse, c’est à Radio Osmose que les Colocataires expliquent pendant près d’une heure le concept de leur spectacle.

Avec un planning bien chargé les Colocataires n’ont pas le temps de s’ennuyer !

A très vite pour la suite de nos aventures estivales !!

#2 Les premiers préparatifs des Colocataires en Avignon

Arrivés à Avignon depuis seulement quelques jours, Les Colocataires sont déjà en plein préparatifs pour l’ouverture du festival.
Après une réunion au sommet avec toute l’équipe du théâtre et l’ensemble des comédiens programmés, c’est autour d’un (ou deux) verres de rosé que le Cinévox déclare sa saison théâtrale ouverte.

Dès le lendemain, l’affichage officiel est ouvert. En effet, si les Colocataires ont déjà déposé de nombreuses affiches chez les commerçants, il est ici, interdit de pratiquer l’affichage sauvage avant le jour arrêté par le préfet. C’est donc à 14 heures, le vendredi 4 juillet que les comédiens des 1250 spectacles programmés se ruent dans toute la ville pour placarder affiches et bâches sur tous les supports urbains.
Avec un plan d’attaque réfléchi, Les Colocataires se déploient dans toute la ville par groupe de deux avec échelle, scotch, colson et ficelles. Tous les moyens sont bons et ils n’hésitent pas à escalader grilles et fenêtres pour se placer !

Après 3 heures de course intensive mais très drôle, les Colocataires filent au théâtre pour leur première dans la salle 1 du Cinevox qui ne compte pas moins de 170 places.
Et c’est après un show endiablé devant une salle complète que les Colocataires vont se coucher !

A tres vite pour la suite de nos aventures !

#1 L’arrivée des Colocataires à Avignon !

Après un mois de juin chargé d’émotions et de surprises, les Colocataires prennent la route pour leur rêve estival : le festival d’Avignon !
C’est au jour 1er du mois de juillet de l’an 2013 que Delphine, Julie et Sophie foulent les premières, le sol de la Cité des Papes.
Après un repérage express de la ville et de ses commerçants, c’est sur la place de l’Horloge qu’elles se réunissent pour leur premier verre en terrasse devant Le Cinevox, leur théâtre pour un mois.
Dès le lendemain, c’est au tour de Jeremy, Florian et Yoann de prendre leurs marques dans la ville. Plus téméraires, ils sont descendus en voiture pour transporter l’artillerie lourde des Colocataires : affiches, tracts, bâches mais aussi spots, et machine à fumée.

Le travail ne fait que commencer, puisqu’ils partent rapidement pour un filage régie de six heures au théâtre avec Fred, le régisseur général et Patrice (déjà re-baptisé par toute la troupe Pat Le Guen !). Entre montage, gélatine et top lumières la journée défile à toute allure mais se clôture dans la bonne humeur « Chez Marie ». La propriétaire de ce petit bar à vin caché dans la vieille ville était déjà montée voir les Colocataires à Paris. À J-1 de l’affichage, et de la première du spectacle, les Colocataires vous tiendront très vite au courant de la suite de leurs aventures !!